Adresse
/
Téléphone

La vannetaise version distanciel

 
La Vannetaise, traditionnelle course à se tenir dans le cadre d’octobre rose, a cette année opté pour une formule tout à fait originale et inédite (en application de la directive sanitaire liée au covid 19) à savoir une course en distanciel. Une inscription sur le site de la course et chaque participante (ou groupe maxi 10 personnes) court où elle le souhaite (auprès de chez elle, sur un stade, etc…). Une application téléchargée au préalable sur son téléphone portable permet à l’instant T de savoir où elle se situerait si elle courait le parcours habituel de La Vannetaise. Deux groupes se sont constitués à Colpo encouragé au passage par des supporters  

Sur les chemins de St Jacques par Michèle

(et l'intendant Jeannot)
 
 
Départ du Puy en Velay préfecture du département de la Haute Loire en région Auvergne par le GR 65.
Le parcours jusqu'à St Jean pied de Port fait environ 700 km, et il faut compter entre 28 jours et 33 jours de marche pour atteindre la frontière espagnole avec une moyenne de 25 km par jour (ça n'est qu'une indication car tout dépend du rythme de marche).Si le pèlerinage de Compostelle remonte au Moyen Âge, l'actuel GR65 a moins de... 50 ans ! Il a été créé dans les années 1970 en s'inspirant de textes médiévaux. Aujourd'hui, la voie du Puy est le chemin le plus emprunté par les pèlerins.Son attrait provient beaucoup de la beauté de son itinéraire, des trésors architecturaux qui la jalonnent mais aussi de l'existence d'une forte infrastructure d'accueil et d'hébergement.

 
Avec des étapes en moyenne de 20-25km, je retrouve « mon coach » vers 13h30-14h00 et ainsi récupérer au camping-car. Contrairement à Ginette, Chantal et Elise (périple en mai 2019) je ne porte que le strict minimum dans mon sac à dos. Demain grosse journée avec l'arrivée sur le plateau de l'Aubrac et ses 1308 m d'altitude. 
 
 

 
Hier c'était le passage dans les prairies de l'Aubrac. Heureusement j'avais un autre pèlerin avec moi sinon je serais restée à la barrière!!!.Les photos seront prises de loin !!!. On passe dans des endroits supers. Aujourd'hui quelques difficultés comme tous les jours mais les conseils de celles qui l'ont déjà fait nous reviennent en tête. Arrivée à Espalion  après 1 semaine et 153 km dans les jambes.
 

 

 

 
 
 
Les halles d'Auvillar dans le Tarn et Garonne
 

Passage par la commune de Montcuq qui a connu une certaine notoriété dans les années 1970 grâce à un célèbre sketch de Pierre Bonte avec Daniel Prévost pour l'émission satirique Le Petit Rapporteur.

L’esprit imaginatif d’un jardinier, avec quelques pots en terre cuite, on arrive à faire une’ œuvre d’art’


 
Un peu de répit au niveau de la chaleur, j’arrive en pays d’Armagnac où les chemins serpentent à l’ombre dans les vignobles. Une seule inquiétude, est ce que mon coach sera au rendez-vous à l’heure ??…si jamais l’idée lui prends d’aller faire une dégustation dans un de ces châteaux* !!!
 
Pas toujours confortables les sièges au cas où on aurait envie de s’attarder. Mais une belle idée de recyclage

 
Arrivé ce samedi dans la localité de Aire sur L’Adour dans Les Landes, ça sent les Pyrénées toute proche.
 

 
Dans le langage des pèlerins ‘on arrive aux orteils des Pyrénées’ synonyme de belles montées en perspectives mais avec des paysages qui resteront dans nos souvenirs. (En arrière plan parmi les nuages, le massif des Pyrénées)
 

 
Après un périple d’un peu plus de trois semaines et plus de 700 kms (705 exactement) dans les « guiboles » 1er objectif atteint pour Michèle et son coach de mari Jeannot à savoir rallier Le Puy en Velay à St Jean Pied de Port par le GR65. Une récompense pour sa ténacité et également beaucoup d’entraînements !!! Encore bravo !!!


 
 

La suite des aventures de Jeannot et Michèle en terre espagnolE
Fin du parcours en territoire français, deux possibilités s’offraient à Michèle et Jeannot pour rejoindre St Jacques de Compostelle soit emprunter le Camino Francés par l’intérieur des terres ou le Camino Del Norte longeant la côte. La 1ère option leur paraissait la plus intéressante à la vue des paysages, d’un riche patrimoine, de rencontres et d’échanges multiples avec des randonneurs venus des quatre coins du monde. Au départ de Puente la Reina, point de rencontre des chemins venant de France, le chemin file vers Logroño, capitale de la Rioja, avant de pénétrer sur la Meseta, immense plateau central. Après León, le chemin franchit deux cols, à travers la Maragatería avec la célèbre Cruz de Ferro, et la montée vers El Cebreiro, avant d’atteindre la verte Galice et Santiago (St Jacques).
Ce « paysage culturel linéaire continu qui va des cols des Pyrénées à la ville de Compostelle « est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1993. Les randonneurs les plus intrépides, eux, ne s’arrêtent pas là. 90 petits kilomètres relient la cité sainte à la pointe occidentale de l’Espagne continentale. Une récente tradition veut que chaque pèlerin abandonne ses chaussures face à la mer, sur le haut des falaises du cap Finisterre.
 
Après avoir franchi le col de Roncevaux (ça ne vous rappelle rien… l’histoire de France… Charlemagne…la chanson de Roland ), passé Pampelune, Estella, nos deux"pélerins" font étape ce samedi à Logrono, capitale de la Rioja et demain dimanche direction Najera.
 
Statues métalliques de pèlerins dans l'Alto del Perdón le long du Chemin de Saint-Jacques, en Navarre.


Début de parcours pour cette étape en direction de Logroño sous la pluie et le vent. Les bars de campagne installés en bord de chemin sont désespérément vides!!!. Allez encore 620 km à faire …

Dimanche 04 octobre, arrivée à Najera où l'on peut apercevoir les maisons troglodytes dans la falaise. Déjà 196,5km en Espagne .... reste à faire 855km !!!
 
Un coucher de soleil pour l'arrivée ce mardi 06 octobre à Villafranca
Lundi 05 octobre, j'ai traversé des champs de vignes toute la matinée sur de longues, longues lignes droites et le soleil était au rendez vous
 
Espace de création à ciel ouvert, le street art permet aux artistes de rue de s’exprimer librement en peignant sur tout support dans la ville. En dépit des dépenses engagées par les municipalités pour effacer les graffitis, le street art s'est propagé dans d'autres pays et est devenu populaire dans de nombreuses villes.

 
Mercredi 07 octobre, arrivée à Burgos,  capitale provinciale de la communauté autonome espagnole de Castille-et-León. Son monument le plus emblématique est la cathédrale gothique française Sainte-Marie. 
 
Samedi 10 octobre, après avoir traversé des champs à perte de vue, j’arrive à Fromista, petite localité de 800 âmes. Depuis quelques jours, la météo ne joue pas en ma faveur, 2° le matin, 18° l’après midi et du vent. Encore 424 km et une motivation comme aux premiers jours…
 
Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? La nouvelle signalétique au sol, suivez la flèche. Arrivée à Hospital de Orbigo avec le soleil et le vent plutôt frisquet
 
La Meseta, haut-plateau représentant l’essentiel de la superficie du territoire espagnol, est particulièrement redoutée par les pèlerins se dirigeant vers Saint-Jacques-de-Compostelle : pas moins de 200 kilomètres sont à parcourir au cœur de ce paysage quasi désertique.
 
Mardi 13 octobre, me voilà arrivé à Leõn, ville de 124 000 habitants, capitale de la province de Leõn. Une visite incontournable : sa cathédrale gothique du XIIIème siècle. Reste 322kms au compteur !!!
 
 Jeudi 15 octobre, passage à El Ganso. Petit clin d'oeil aux pélerins aux travers de ces statues
 
Après une "grimpette" de 1500m, arrivée à Acebo avec son point culminant, le mont Jalama à 1492 m.
Encore 10 à 12 jours de marche avant d'apercevoir St Jacques et sa cathédrale
 Les magnifiques couleurs d'automne pour cette arrivée à Componaraya au terme d'une étape de 31 km ce samedi 17 octobre sous un temps clément
 
Une étape qui ne ressemble pas à celle de la veille, loin s'en faut !!! Un parcours passant de 504 m au départ de Villafranca à 1300 m à O Cebreiro. Point culminant à 1402 m un peu avant l’arrivée. Ça grimpe mais que c’est beau !!
 
 

Aujourd'hui, la rivière et les oiseaux m'ont accompagné tout au long du parcours. Un moment pour se "resourcer" dans un monde où tout va trop vite !!
Petit clin d'œil pour Marie-Jo (l'amie des animaux) en photo
Je suis à Sarria. Encore 5 étapes (112kms) et Santiago sera atteint...

 
A moins de 100kms de l'arrivée, les embouts des bâtons sont bien entamés contrairement à la 'mamie' aux dires du coatch Jeannot !!!
 
Ça y est, sur cette étape, je viens de franchir la barre des 100kms restant à effectuer, distance requise pour l’obtention de la Compostella*
*Ce document certifie la condition de pèlerin du porteur ainsi que son passage dans les différentes localités de la route jacquaire. Le pèlerin doit donc la faire tamponner tout au long du chemin dans les refuges, mairies, paroisses et, même, commerces ou bars. Et, à Saint-Jacques-de-Compostelle, elle sert à obtenir la compostela, le certificat officiel qui atteste que le pèlerin est parvenu au but de son pèlerinage et qu’il a accompli dans une démarche spirituelle au moins les 100 derniers kilomètres à pied ou à cheval ou les 200 derniers kilomètres à vélo.(sourse info)

Encore deux étapes... arrivée dimanche à Santiago
 
 
 
Un pèlerin inattendu sur le parcours…
Fin du périple* à 11h00 ce dimanche 25 octobre pour Michèle et Jeannot avec l’arrivée à St Jacques de Compostelle. Deux mois et 1500kms à travers la France et l’Espagne et des souvenirs impérissables marqueront leurs esprits à tout jamais BRAVO*
* Enfin presque car ils ont prévu d’aller voir où se termine la pointe de l’Europe à savoir le cap Finisterre (Cabo Fisterra)
Fin du voyage pour Michèle et Jeannot avec cette dernière étape St Jacques de Compostelle – Cap Fisterra (90 km). Traditionnellement, cet endroit est considéré comme le point le plus occidental du continent, même si en réalité, il ne l'est pas. Le chemin de Compostelle se prolonge jusqu'à ce lieu pour les pèlerins qui, selon la tradition, brûlent leurs vêtements au bord de la mer avant de prendre le chemin du retour.
Nous attendons avec impatience le récit de votre aventure et bon retour parmi nous.
bien hecho