Adresse
/
Téléphone
 
 
 
Comme vous le savez toutes et tous, septembre est synonyme de rentrer pour beaucoup de choses … et en particulier l’ouverture de la chasse
Afin de ne pas s’exposer à des risques inutiles , il est bon de connaître certaines règles à respecter pendant cette période
-ne pas s’aventurer hors des sentiers balisés (sur le domaine privé)
-porter des vêtements clairs ou fluo
-s’informer des battues en cours (voir tableau)
-rester courtois en cas de rencontre avec des chasseurs et ne pas hésiter à faire demi- tour en cas de problème

Sachons (et non chassons !!!) cohabiter en parfaite intelligence 
 
Les dates des battues:
Octobre 2017 = Samedi 14 et samedi 28
Novembre 2017 = Mercredi 8 et Samedi 18 et samedi 25
Décembre 2017 = Mercredi 6 et Samedi 16 et samedi 23
Janvier 2018 = Samedi 13 et samedi 20 et mercredi 31
Février 2018 = Samedi 10 et samedi 17 et mercredi 28
et les jeudis et dimanches chasse à la bécasse

avant de débuter ...

Que vous repreniez une activité ou que vous soyez totalement novice, il est important de suivre les quelques conseils ci-après afin de préparer au mieux votre saison sans blessure ni contrainte.
1 Un examen médical 
Un examen médical, notamment au niveau cardiovasculaire, est fortement recommandé quel que soit votre niveau novice/débutant ou confirmé. Obligatoire dans le cas d'une 1ère licence sportive
2 Votre âge 
Le corps a besoin d’un temps d’adaptation plus ou moins long selon les individus. Deux règles pour prévenir un traumatisme :1. «Laisser le temps au corps de s’adapter et privilégier la progressivité». 2. Etre à l’écoute de son corps et de ses sensations pour ne pas en faire trop. Il est normal de ressentir des courbatures, voire quelques douleurs. «Si celles-ci persistent au-delà de 3-5 jours, c’est anormal. Parfois, un repos complet de quelques jours fait disparaître cette douleur.» Au-delà, il faudra consulter.
3 Hygiène de vie - Equipements
Pour prévenir la 'bobologie' et les  blessures plus importantes, «une bonne hygiène de vie  (alimentation, sommeil régulier, bonne hydratation), un équipement adapté (chaussures, semelles orthopédiques éventuellement) est également recommandé. Un bilan postural (par un ostéopathe ou un kinésithérapeute) peut également être fait. 
4 Entraînements-Compétitions
Ne cherchez pas à dépasser vos limites physiques en course à pied (sauf dans le cadre d’un entraînement spécifique). La course à pied et la marche sont des activités foncières où la régularité prime. Vous progressez plus en courant ou en marchant à votre rythme 3 fois par semaine durant 40 min qu’en 'avalant ' une séance, une fois par semaine durant plus d’une heure.
5 Intégrer un club
Courir en club ou avec une association vous permet de profiter d’un entraînement encadré. Des rendez-vous sont fixés chaque semaine, ce qui est idéal pour éviter la démotivation lorsque le temps n'est pas propice à une sortie d'entraînement.  L’entraînement à plusieurs peut générer un esprit de compétition sain, mais aussi une motivation collective et une entre-aide. C’est également un excellent moyen de rencontrer d’autres personnes ayant un centre d’intérêt commun et de se faire des amis.
Vous trouverez sous les liens suivants tous les détails

 

Préventions

 A l'arrivée des beaux jours, quoi de plus agréable que d'arpenter la forêt mais attention... danger. Une petite bestiole pas plus grosse qu'une puce peut vous gâcher la vie...
Explication
La maladie de Lyme est une infection bactérienne, répandue mondialement (quelques milliers de cas par an en France), transmise à l'homme par piqûre de tiques. Après l'inoculation cutanée de la bactérie lors de la piqûre de tiques, la maladie de Lyme évolue en trois grandes phases, séparées par des périodes asymptomatiques (absence de signes de la maladie). La phase primaire est caractérisée par une lésion cutanée (ECM érythème chronique migrant). La phase secondaire survient plusieurs semaines ou mois après la disparition de l'ECM mais peut révéler la maladie avec des manifestations cutanées, articulaires, cardiaques et neurologiques. La phase tertiaire se manifeste des mois ou des années après le début de l'infection par des atteintes cutanées, articulaires et neurologiques. En France, la majorité des contaminations survient entre les mois de mars et de septembre.
Prévention
La meilleure façon de se protéger de la maladie de Lyme consiste à éviter les morsures de tiques. Lors d’une promenade dans les zones boisées ou envahies par la végétation, du printemps à l’automne, il vaut mieux porter des chaussures fermées, des pantalons et des chandails à manches longuesIl est généralement conseillé de porter des vêtements de couleur claire afin de repérer les tiques plus facilement. Les tiques se fixent à la peau mais leur élimination dans les 24 à 36 heures prévient habituellement l'infection. La prise d’une douche ou d’un bain après la sortie est une bonne manière de le faire. Lorsqu’une tique est fixée sur la peau, il convient de la retirer prudemment en retirant en même temps la tête qui peut être infectée. Deux méthodes sont couramment utilisées pour retirer la tique avec sa tête : La première est de se servir d'un tire-tique. La deuxième méthode est de se servir de pinces propres pour attraper la tête le plus près possible de la peau, sans comprimer l'abdomen, et de retirer ensuite la tique entière. Il faut ensuite nettoyer le site de la morsure avec de l'eau et du savon ou de l'alcool ou du désinfectant. Si la tête de la tique se sépare et reste dans la peau, il faut essayer de la retirer à l'aide des pinces. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou pharmacien.